Panier d'achat

Votre panier est vide

Continuer votre magasinage

LE MATÉ: ANCRÉ DANS DES VALEURS DE PARTAGE ET DE COMMUNAUTÉ.

Le partage: Au coeur de la consommation du maté.

Le yerba maté est consommé et apprécié depuis des siècles déjà. Natif de l’amérique latine, plus précisément du sud du Brésil, du Paraguay et du nord de l’Argentine, sa consommation est devenue un acte traditionnel important dans le quotidien de nos amis du sud. Apprécié pour son goût unique qui s'acquiert avec le temps et ses vertues bien uniques, le maté est devenu l’une des boissons les plus consommées en amérique du sud pour ses bienfaits, et s’est ancrée dans les valeurs de ces pays le consommant: Le partage, et la communauté.

La méthode de consommation, ancrée dans un acte convivial. 

La méthode de consommation du yerba maté est bien unique. Elle demande plus de temps, et comprend plus d’étapes de préparation que toute autre boisson. En amérique latine, la consommation du maté est ancrée dans des valeurs de communauté, elle est synonyme de partage et de connexion humaines. Traditionnellement partagé avec des amis et de la famille, le partage de la gourde représente le moment parfait pour échanger des idées, des pensées, et de discuter librement. Dans les pays où le maté fait partie intégrante des habitudes, quand vous arrivez chez quelqu’un, en guise de respect et d’hospitalité, « unos mates ? » (Buvons quelques matés ?) sera la première question qu’on vous posera. 

Le Cebador : Le maître de la cérémonie.

La personne s’occupant de l’infusion, aussi appelé le Cebador, est celui qui prépare la gourde et qui ajoute l’eau lorsque le maté est prêt à être infusé. Lorsqu’il a complété sa première infusion, le Cebador ajoute de l’eau à nouveau et la donne ensuite à l’un de ses camarades avec qui il se partage l’infusion (la personne à sa droite). Lorsque celui-ci a terminé de boire l’infusion (la totalité de l’eau), il poursuit le partage de la gourde de manière à ce que tous les gens présents lors de la consommation du maté aient droit à quelques infusions. La yerba (l’herbe) présente dans la gourde peut être infusé plusieurs fois, voire jusqu’à 20 fois. Traditionnellement, si une personne remet la gourde au Cebador en disant «Gracias», cela signifie qu’elle ne veut plus recevoir la gourde à nouveau. La consommation du maté est donc bien ancrée dans le désir de passer un moment ensemble. Le partage du maté démontre une importance accordée à la fraternité qui entoure sa consommation.  

Les origines du maté, une explication à ses valeurs de partage.

Bien collées aux valeurs des régions latines, le maté s’est ancré dans les valeurs des communautés le consommant. Les communautés latines évolues dans un mode de vie plus lent, où personne n’est à la course, et où profiter du moment présent est au premier plan. L’aspect communautaire étant omniprésent dans ses communautés latines, il est impossible d’y vivre en solitaire. Les individus vivant dans ses sociétés dépendent les uns des autres. La façon de marchandiser, de communiquer, de travailler et d’évoluer au sein de ses sociétés exigent d'interagir avec les membres de celle-ci. 

Des valeurs très différentes de celles de l'Amérique du nord. 

La consommation de maté nous apprend à ralentir, mais aussi à donner plus d'importance à notre communauté. Ne serait-ce pas le moment pour nous de nous inspirer de nos voisins du sud, et de prendre le temps de nous réunir et de profiter d'un moment ensemble ? Et pourquoi pas une gourde en même temps ?