Panier d'achat

Votre panier est vide

Continuer votre magasinage

LES ORIGINES DU MATÉ

Les origines du maté : Un récit fascinant ! La consommation de maté est désormais bien ancrée dans les habitudes des Sud-Américains. Plus particulièrement dans les pays où les feuilles de maté poussent en abondance : en Argentine, au Paraguay, au Brésil et en Bolivie. Le maté porte un bagage historique plus qu'intéressant, ce qui rend sa consommation presque cérémonieuse.

Les Guarani : Une nation forte 

La consommation de maté a commencé il y a des siècles. En fait, ce sont les Guaranis qui en ont été les premiers utilisateurs et consommateurs. La première trace de ce groupe ethnique remonte au 5e siècle, lors de leur première rencontre avec les Européens. À cette époque, leur population comptait plus de 400 000 individus. Les premiers villages étaient constitués de maisons partagées par 10 à 15 personnes. Ces populations sédentaires et agricoles communiquaient en guarani, qui est toujours l'une des deux langues officielles du Paraguay, avec l'espagnol. Il n'est pas surprenant qu'ils aient été les premiers utilisateurs du maté, sachant que sa feuille pousse abondamment dans ces régions. C'est donc dans ces nations que le maté a été découvert et consommé pour la première fois. Les Guarani n'étaient pas les seuls à vénérer le maté, les Incas, les Charruas et les Araucanos utilisaient également le maté comme outil de troc avec les Guarani. Le maté avait une valeur spirituelle, et toutes les nations qui le consommaient y croyaient sincèrement.

Utilisation et mode de consommation du maté. 

Le maté servait de monnaie d'échange. Bien qu'il ait eu initialement une valeur marchande, le maté était principalement consommé pour ses vertus thérapeutiques, et pour ses propriétés dites spirituelles. Les Guarani l'utilisaient comme base pour certains de leurs médicaments, mais aussi comme boisson. Lorsqu'ils en consommaient, ils voyaient un impact positif sur leur bonne humeur et leur bien-être. Quant à la méthode de consommation, les Guarani consommaient le maté de deux manières différentes. Tout d'abord, certains d'entre eux le mâchaient directement. Sinon, ils l'infusaient en plaçant les feuilles dans une "courge", l'ancêtre de l'actuelle calebasse (gourde), en y mettant les feuilles et en ajoutant de l'eau pour en faire une boisson. 

Quel est l'impact de ce bagage sur la consommation moderne de maté ? 

Bien que le maté ait été utilisé comme monnaie d'échange à une certaine époque, l'important est de se rappeler pourquoi sa consommation était si populaire. Pour les mêmes raisons qui font que le maté est si populaire aujourd'hui. En effet, les nations le consommaient pour ses vertus thérapeutiques, et pour les bienfaits physiques que sa consommation apportait. Aujourd'hui, sa consommation est synonyme de partage, d'amitié et de bien-être, tout comme à l'époque !